contact@agauchedupont.com +33 6 85 47 38 74 (Véronique), +33 6 62 00 06 61 (Fabien)

CHAMBRES D’HÔTES PONT DU GARD

 

L’oignon doux spécialité de Vers Pont Du Gard : Cet oignon doux se distingue par son goût particulier (légèrement sucré) qui permet sa dégustation aussi bien cru (dans des salades) que cuit (idéal pour la tarte à l’oignon ou la pissaladière). Il est cultivé depuis prés de 200 ans et labellisé A.O.C depuis 2003 (A.O.P européenne depuis 2008).

 

1 L'oignon doux de Vers Pont Du Gard
2 Fougasse aux gratons de Vers Pont du Gard

La fougasse salée du boulanger

Recette traditionnelle de la région à base de pâte à pain assaisonnée de poivre et parsemée de grattons (lard). La pâte est ensuite aplatie et repliée en carré plusieurs fois de suite jusqu’à obtenir un feuilletage de pâtissier. Elle se déguste volontiers à l’apéro mais les Gardois la préfèrent au petit déjeuner maintenant ainsi la tradition campagnarde que perpétue  notre boulanger de Vers Pont du Gard.

Les Asperges de Vers Pont Du Gard

Nous cultivons trois sortes d’asperges :

L’asperge blanche que l’on cultive entièrement sous terre, en l’absence de lumière d’où un goût délicat et très fin.

L’asperge violette au goût fruité. Il s’agit en fait d’ une asperge blanche dont le cultivateur a laissé la pointe sortir de sa butte, du coup elle s’est teintée en mauve au contact de la lumière. Elle est légèrement amère.

L’asperge verte pousse entièrement à l’air libre et sa couleur provient du processus de synthèse chlorophyllienne qui se développe au contact de la lumière du soleil. Sa saveur est marquée et son bourgeon est légèrement sucré. Il est inutile de l’éplucher.

2 bis Les Asperges de Vers Pont Du Gard
3 Tomates Provençales

Les Tomates Provençales

Les tomates provençales sont cuites au four tout doucement (plusieurs heures), accompagnées d herbes aromatiques de la garrigue, d’ail et arrosées régulièrement d huile d’olive. Une merveille !

L’Olive de l’Uzège

L’olivier est répandu sur nos routes du Gard. La picholine verte est la variété spécifique de l’Uzège, sa chair est ferme, pour un fruit allongé croquant et charnu, savoureux et de couleur vert vif. Qu’on la consomme brute (idéale pour l’apéro) ou transformée (huile, tapenades), elle est protégée par une A.O.C.

4 Olive de l'Uzège

La Truffe noire du Gard

L’une de nos spécialités les moins connus même si chez les grands connaisseurs sa qualité ne fait plus de doute.  La truffe noire d’hiver (janvier février) et sa sœur d’été sont des produits traditionnels de notre terroir. C’est le produit de luxe de notre région, et l’Uzège est connue pour sa riche production d’or noir. Les truffières du Gard sont nombreuses et décorent nos bords de route de chênes verts (Les truffières d’Uzès s’étendent sur 15 hectares spécialement aménagés pour vous recevoir…).

Le Miel de Garrigue de Vers

Nos abeilles se butinent le Thym et le Romarin ce qui donne une saveur très aromatique.

La récolte se fait lorsque le thym et le romarin sont en fleurs, c’est ce que l’on appelle le miel « toutes fleurs », le plus crémeux, facile à tartiner et idéal pour parfumer les boissons chaudes ou froides.

6 Le Miel de l'Uzège
7 La croquignole d'Uzès

La croquignole d’Uzès

Petit biscuit rond parfumé aux noisettes ou aux amandes, sa texture est dure pour mieux fondre en bouche. Pâtisserie très ancienne, la Croquignole d’Uzès fait partie des desserts traditionnels de Noël, des mariages et des baptêmes que l’on sert avec le café ou à l’heure du thé. Sa fabrication se rapproche de celle de la dragée dont le sirop est tantôt à l’orange, tantôt au caramel. Hummm….

Le Pélardon

Petit fromage de chèvre rond emblématique des Cévennes, le Pélardon se distingue par son procédé de fabrication. Il est constitué de lait de chèvre ayant pâturé au moins 210 jours par an à l’air libre dans une zone géographique allant des frontières Cévenoles à l’Uzège bien définie et bénéficiant d’un environnement naturel calme et prospère. Ce savoir faire et son procédé de fabrication sont protégés par une A.O.C reconnaissable par son étiquette.

8 le Pélardon fromage de chêvre
9 La Gardiane de Taureau

La gardiane de taureau

Ce nom provient de « Gardian » nom donné aux gardiens des troupeaux de taureaux de Camargue élevés en semi-liberté au milieu des marais, (paysage naturel propre à la Camargue) ou dans des domaines appelés « manades ». Ce plat typique doit bien entendu être préparé avec les ingrédients locaux en commençant bien entendu par la viande de taureau camarguais.  Cette viande a été la première viande européenne à bénéficier d’une A.O.C et notamment pour ses vertus organoleptiques reconnues. Pour la gardianne on rajoute à la viande de taureau des herbes aromatiques de la garrigue, des carottes, des oignons  et du vin rouge corsé de la région. On laisse macérer avant une longue cuisson à feu doux puis il n’y a plus qu’à se régaler…

Le riz de Camargue

En Camargue, la culture du riz remonte au … XIIIe siècle ! La culture de la vigne la fera un peu oublier pendant une période mais elle reprend un nouvel essor à partir de 1942. Les paysages, la topographie  et le climat de la Camargue en font une région très propice aux rizières. Depuis 2000 le riz de Camargue est appellation européenne « I.G.P » (Indication Géographique Protégée) garantie de qualité et de respect total de l’environnement. Bien entendu vous le dégusterez dans la région à travers d’innombrables recettes.

10 Le riz de Camargue
11 Le Sel de Camargue

Le sel de Camargue

Le sel de Camargue, produit naturel s’il en est du sud de la France, est issu d’un savoir faire ancestral. Sa création est le fruit de l’association des trois éléments : mer, soleil et mistral. Bien entendu cet ingrédient incontournable de la cuisine méditerranéenne n’a plus à prouver ses valeurs gustatives, véritable exhausteur des saveurs. Vous pourrez visiter les salins d’Aigues-Mortes et son écosystème remarquable  à vélo ou en train.

La fougasse d’Aigues-Mortes

La fougasse est une spécialité de notre région que l’on trouve sous plusieurs formes, salées ou sucrées. Celle d’Aigues-Mortes s’apparente à une brioche sucrée très moelleuse et parfumée à la fleur d’oranger. La fougasse d’Aigues-Mortes fait partie des 13 desserts provençaux de Noël et autrefois on ne la fabriquait que pour Noël. C’est seulement dans les  années 70 qu’un boulanger à une l’idée de la fabriquer toute l’année et aujourd’hui on la trouve dans toute la région au grand bonheur des gourmands…

12 La fougasse d'Aigues Mortes
13 La fraise de Nîmes

« à gauche du Pont » chambres d’hôtes Uzès/Pont du Gard

La fraise de Nîmes

La particularité de ses fraises est essentiellement due à sa zone géographique, en effet le climat permet à cette fraise cultivée en pleine terre d’être le premier fruit printanier. Sa période précoce d’entrée en production n’est pas son seul atout, elle est fine et allongée, de couleur vermillon, moyennement ferme, elle est très aromatique avec une saveur sucrée et acidulée. Émincées et assaisonnées d’un trait d’huile d’olive locale avec un tour de moulin à poivre, elles donneront une entrée très raffinée, elles conviendront sans nul doute pour le dessert. La fraise de Nîmes fait le succès des fins gourmets. Elle bénéficie depuis peu d’une IGP.

« à gauche du Pont » chambres d’hôtes Uzès/Pont du Gard

La brandade de morue de Nîmes

Exclusivement nîmoise à l’origine, cette spécialité fut imaginée par le cuisinier Durand en 1830. Actuellement, nous retrouvons cette préparation sous plusieurs variantes, chacun y va de son commentaire et affirme connaitre la vraie recette. La recette « originale » détenue par les anciens se compose de morue salée, d’huile d’olive, d’ail, de lait entier, jus de citron et assaisonnement. Une fois ces ingrédients pilés et associés avec soin, il fallait « brander » le récipient qui les contient, d’où son nom de brandade. Certains rajoutent de la pomme de terre, d’autres la présente en Parmentier. La ville de Nîmes est considérée comme la capitale de cette préparation, d’où l’appellation de brandade de Nîmes.

14 La brandade de Nîmes
15 Le petit pâté Nîmois

Le petit pâté nîmois

Ce pâté est constitué d’une farce à base de veau et de porc, contenue dans une pâte brisée. Là aussi les variantes ne manquent pas, certains remplacent le veau et le porc par de la brandade de morue par exemple. Plusieurs artisans, bouchers, traiteurs et même boulangers préparent ce petit pâté à merveille. Il se consomme chaud seul, ou accompagné d’une salade.

« à gauche du Pont » chambres d’hôtes Uzès/Pont du Gard

Le vin du Duché d’Uzès : une histoire vieille de deux mille ans…

Dès le VIe siècle avant JC, phéniciens et Grecs introduisent la vigne dans notre région, et les Romains poursuivent son développement.
Au Moyen-Age, après avoir été présent dans de nombreux rites païens, le vin acquiert une forte signification symbolique aux yeux du clergé chrétien. Les besoins des évêques sont importants.
Utilisé non seulement pour la communion des fidèles, le vin de l’évêque est aussi un vin d’honneur, qu’il faut servir à des hôtes prestigieux. Si l’évêque doit hospitalité et assistance aux voyageurs et pélerins, c’est le plus souvent dans ses palais bien gardés que résident les princes, rois ou empereurs.
Au XVe siècle, la vigne est cultivée sur les versants ensolleillés conquis sur la garrigue, dans des enclos ceints de murs en pierres séches qui protègent des troupeaux mais aussi délimitent la propriété.
Déjà, à cette époque, il est fait mention d’un vignoble qualitatif et de « Vins nobles ». Jean Racine, grand dramaturge classique français du XVIe, en séjour à Uzès, disait de ce vin « qu’il était le meilleur du Royaume ».

« à gauche du Pont » chambres d’hôtes Uzès/Pont du Gard

16 Vin du Duché d'Uzès
17 Vin de Bourdic
Vins du Bourdic, de Tavel sans oublier les Côtes du Rhône (Châteauneuf-du-Pape)

Huile d’Olive

Plusieurs moulins, sur Uzès et ses alentours, vous proposent différentes huiles d’olive issues exclusivement de variétés locales parfois oubliées. Les variétés d’olives outre la picholine (qui compose au moins 70 % de l’AOC) proviennent toutes du Gard : fruité à l’ancienne, négrette, bouteillan et aglandau. Dans les moulins vous gouterez toutes les saveurs en dégustation avant de choisir celle qui vous plaira. Ces huiles régulièrement classées dans les salons vous régaleront et constitueront un merveilleux souvenir à ramener de la région…

18 huile d'olive de l'Uzège
19 SAVEURS DE PROVENCE
« à gauche du Pont » chambres d’hôtes Uzès/Pont du Gard

Tapenades et autres spécialités provençales :

Sous les platanes, le marché d’Uzès est un rendez-vous incontournable. Une façon unique de déguster les produits du terroir avant que la place ne se vide et laisse naître une nouvelle ambiance pour visiter la ville.

Vous trouverez également tout ce qu’il vous faut chez nos amis Tom et Corinne du Terroir place aux herbes à Uzès (www.terroirs-uzes.com)

« à gauche du Pont » chambres d’hôtes Uzès/Pont du Gard